© Aassmaa Akhannouch

Aassmaa Akhannouch (née en 1973), Aurais-je le temps ?
Cyanotype viré et rehaussé à l’aquarelle
“La maison qui m’habite encore”

Maroc intime, Chine polluée
Aassmaa Akhannouch – Cyrus Cornut

Pré-sélectionnés par Sylvie Hugues, conseillère artistique de la 26e édition du Prix HSBC pour la photographie, ils étaient douze nominés sur la ligne de départ. À l’issue de la sélection du comité exécutif, Aassmaa Akhannouch et Cyrus Cornut ont remporté le prix. Très convoité, celui-ci permet de promouvoir la génération émergente de la photographie Il offre outre la publication d’une première monographie, l’organisation de l’exposition itinérante de ses travaux, l’aide à la production pendant l’année de l’itinérance et, in fine, l’acquisition par HSBC France de six œuvres par lauréat destinées à son fonds photographique. Cette année, la galerie Esther Woerdehoff soutient les deux lauréats. Tandis que Cyrus Cornut nous entraîne dans une Chine cruellement urbanisée et polluée, Aassmaa Akhannouch nous fait voyager de manière intime. Elle choisit de dévoiler, grâce à ses tirages rehaussés à l’aquarelle, le temps de son enfance et plus spécifiquement la maison chère à son cœur.

“Mon travail photographique se déploie autour de l’exploration du souvenir”, nous dit -elle. Au-delà de son témoignage émouvant, ses photographies suscitent une pure émotion.

Marie C. Aubert-Prézeau

Galerie Esther Woerdehoff

Jusqu’au 26 juin, galerie Esther Woerdehoff, 36, rue Falguière, 75015 Paris, tél. +33 9 51 51 24 50, mercredi-samedi, 12 h-18 h. En juillet et août 2021, dans le cadre des « Rencontres d’Arles ».

www.ewgalerie.com www.relations-media.com
Leave a reply