©Anne Garde
©Anne Garde
©Anne Garde
©Anne Garde
©Anne Garde
©Anne Garde
©Anne Garde
©Anne Garde
©Anne Garde
©Anne Garde

 

Que nous révèle ce titre mystérieux ?

Un jeu entre artistes dans une maison de négociants de gomme arabique à Saint Louis du Sénégal.

Conviés sur la terrasse ensoleillée, Mamadou le migrant styliste, Maniass l’artiste un peu fou, Seinabou la servante au grand cœur, sa sœur Dieumb folle de mode, Adia, Sophie et Rama, Agathe la française en résidence à l’Institut français, et Laure ma complice ont accepté de porter le “moussor” que l’on appelle aussi “mouchoir” et ça change tout, comme on dit au Sénégal !
Pourquoi ? Parce que c’est un éclat de rire de couleur le “moussor”, à l’inverse du voile islamique souvent noir dont le “moussor” se moque en fantaisie. Alors, en une journée de rires complices, nous avons échangé nos créations, Mamadou Dia* ses fringues déjantées, Laure Vernière* ses cosses de frangipaniers et ses huitres géantes fossilisées trouvées dans les dunes, Agathe Dericke* ses babouches et ses boucles d’oreille à base de peaux de poisson de Gandiole…

C’était léger, mais non moins beau et fort, dans la solidaire amitié d’un monde encore libre, qui aujourd’hui nous a été dérobé…

Laure Vernière

www.annegarde.com # Mamadou  Dia # Agathe Dericke # Laure Verniere
Leave a reply