© Mouna Saboni. Courtesy Galerie 127, Montreuil

España, Tanger, 6 novembre 1958
Série Ceux que nos yeux cherchent et ceux avant eux encore

 

© Carole Bellaïche

Au Trocadéro, 2001
Série Isabelle Huppert

 

© Carole Bellaïche

Technicolor, 2008
Production H&K
Série Isabelle Huppert

 

© Carole Bellaïche

En Marlène, 1994
Série Isabelle Huppert

 

Mise en lumière des Regards

Depuis bientôt dix ans,  pour la 9ème édition de Portrait(s) des photographes venus du monde entier exposent  dans la célèbre ville thermale de Vichy ! Des visages célèbres, anonymes, mais aussi vichyssois, contemplent, tour à tour, la ville. Ces photographes  de grand  talent nous  permettent de voyager avec  leurs portraits, ceux de leur monde et ainsi découvrir les infinies facettes de leur regard. “Photographier, c’est retenir son souffle quand toutes nos facultés se conjuguent devant la réalité fuyante… Photographier : c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’œil et le cœur. C’est une façon de vivre.  Henri Cartier Bresson,

Il est très difficile de choisir parmi  les 12 artistes de grand talent présentés par la directrice artistique  Fany Dupêchez cette année dans  la ville de Vichy . Pour ma part j’aime énormément Antoine d’Agata, comme  Patrick Bard et Mouna Saboni dont le travail  sur l’identité et la mémoire me touche infiniment.  Comme le dit si bien la photographe franco-marocaine  : « Quel est le lieu qui me fonde ? Est-ce ma terre ? ma langue ? ma maison ? celle de ma famille ? »Mouna Saboni approche les questions d’identité et de mémoire à partir d’images d’archives abimées trouvées à Tanger. Elles s’effacent sous les mots que la photographe leur trace dessus. Mouna Saboni révèle et estompe dans un même mouvement des images qui renaissent sous un autre jour. Elle les transforme en une infinie poésie.

Carole Bellaïche, m’interpelle, par  son talent, par son amitié avec Isabelle Huppert, que j’admire. J’aime le regard qu’elle porte sur cette personnalité hors du commun, star parmi les stars. Difficile de photographier une actrice de ce calibre sans tomber dans un cliché.  Les photographies de Carole  Bellaïche sont libres. On croit assister à un jeu entre amies.  Il me semble que ce  jeu de rôle photographique,  permet à l’actrice de s’exprimer sans subir aucune pression. L’une et l’autre voyagent dans leur univers et les portraits prennent vie. Si pour certaines images des mises en scène, sont nécessaires, dans ce cas, présent, elles révèlent une belle amitié complice hors du temps. C’est essentiel !

Pamela de MONBRISON

L’Exposition Portrait(s)

Le rendez-vous photographique de Vichy Du 11 Juin au 19 Septembre . Portrait(s) présente onze expositions, se tenant simultanément en centre-ville et à l’extérieur, à ciel ouvert. Avec le soutien de NEUFLIZE OBC /DUPON

www.2e-bureau.com
Leave a reply