© Laffanour Galerie Downtown DR
© Laffanour Galerie Downtown DR
© Laffanour Galerie Downtown DR

 

La céramique d’après-guerre est marquée par un renouveau qui va sa développer jusqu’au milieu des années 60 avec l’apparition de nombreux nouveaux acteurs. Cette découverte est aussi due à la présence de hauts lieux de la céramique en France qui permettent le développement culturel de celle-ci : La Borne, Vallauris ou encore le Château de Ratilly… Parmi ces céramistes, un prédominant qui s’impose très vite est Georges Jouve… Né en 1910, ses premières approches avec la céramique début pendant la seconde guerre mondiale avec des formes qui découlent de l’art populaire.

Très vite au début des années 50, Georges Jouve créé un style nouveau, aux formes épurées, qui va devenir caractéristique de sa recherche. Les objets sont simplifiées – les vases aux cols élancés – les formes plastiques deviennent plus abstraites – animaux : poissons, poules, oiseaux… – les couleurs sont vives et diverses (rouge, jaune, vert, noir brillant…).. Ses développements de la céramique se poursuivront jusque dans l’architecture, avec la réalisation de mur à décor céramique, alors en vogue à l’époque. Bref, tout une approche nouvelle de la matière qui positionne Georges Jouve parmi les grands céramistes français de l’après-guerre.

La céramique Française des années 50 et plus particulièrement, celle de Georges Jouve, est redécouverte à la fin des années 70 par quelques marchands qui apprécient son style très personnel ! Le regard qui est alors porté sur celui-ci, est différent de celui des années 50 car il est plus en lien avec la création contemporaine des années 80 qui aime ces formes épurées et abstraites. Les deux décennies qui suivent apporteront le reste pour redécouvrir et pouvoir collectionner l’œuvre de Georges Jouve. Différentes expositions ainsi que le rôle prépondérant des marchands pour installer l’œuvre de Georges Jouve comme incontournable, permettent à beaucoup de ses pièces de se trouver désormais, dans des grandes collections contemporaines ! Aujourd’hui ces pièces sont collectionnées dans le monde entier bien qu’elles deviennent de plus en plus rares. Elles deviennent des œuvres apparentes au côté de meubles de Jean Prouvé, Charlotte Perriand ou encore Jean Royère qui ont eux aussi ont atteint des records sur le marché.

Hélin Serre

Laffanour Galerie Downtown

18 Rue de Seine, 75006. Paris

http://www.galeriedowntown.com/
Leave a reply